Comité social et économique

Les étapes de mise en place/de renouvellement

4 minutes

Temps de lecture

Droit du travail

Catégorie

66x

Page consulté

Adèle

Rédacteur

SHaker®

Propriété

Comité social et économique

Les étapes de mise en place/de renouvellement

Lorsque l’effectif de l’entreprise atteint au moins 11 salariés pendant 12 mois consécutifs, il y a lieu de constituer un comité social et économique (CSE). Ces élections professionnelles permettent la désignation des représentants des salariés.

Le processus de mise en place du CSE étant très encadré, tant par les dispositions légales et réglementaires que par la jurisprudence, un risque d’irrégularité plane au-dessus de l’employeur contraint d’organiser tous les 4 les élections professionnelles.

On vous apporte un éclairage sur les principales étapes à suivre ainsi que les principaux délais à respecter pour mettre en place son CSE ou pour assurer son renouvellement.👇

1 : Information des salariés sur l’organisation des élections

L’employeur doit informer le personnel de l’organisation des élections par tout moyen permettant de conférer date certaine à cette information. Délai : L’information doit est faite maximum 90 jours avant la date du premier tour.

2 : Invitation des organisations syndicales

L’employeur doit inviter les organisations syndicales à venir négocier un protocole d’accord préélectoral et à présenter leurs candidats pour le premier tour.

Délai : L’invitation à négocier doit parvenir au plus tard 15 jours avant la date prévue pour la première réunion de négociation. Dans le cas d’un renouvellement de l’institution, cette invitation est effectuée 2 mois avant l’expiration du mandat des représentants en exercice.

3 : Réunion de négociation

L’employeur et les syndicats doivent ouvrir les négociations sur les modalités d’organisation et de déroulement des opérations électorales. Si aucun syndicat ne se manifeste, l’employeur doit établir les modalités d’organisation du vote de manière unilatérale.

4 : Information des salariés sur les modalités du scrutin

L’employeur doit informer les salariés des dates et modalités de vote par tous moyens et publier au moins 4 jours avant le premier tour les listes électorales comprenant les nom, prénoms, date de naissance et ancienneté de l’ensemble des salariés électeurs et éligibles.

5 : Début du premier tour

Le scrutin est organisé dans les conditions prévues par le protocole d’accord préélectoral ou, à défaut, selon les dispositions arrêtées unilatéralement par l’employeur.

Il est procédé à des votes séparés pour les membres titulaires et les membres suppléants, dans chacune des catégories professionnelles formant des collèges distincts.

L’employeur doit mettre à la disposition des électeurs les moyens matériels (vote électronique et/ou bulletins, enveloppes, urnes, isoloirs et listes d’émargements) dans des conditions permettant de garantir le secret du vote.

Zoom sur les modalités du vote

Le scrutin est organisé dans les conditions prévues par le protocole d’accord préélectoral ou, à défaut, selon les dispositions arrêtées unilatéralement par l’employeur.

Il est procédé à des votes séparés pour les membres titulaires et les membres suppléants, dans chacune des catégories professionnelles formant des collèges distincts.

L’employeur doit mettre à la disposition des électeurs les moyens matériels (vote électronique et/ou bulletins, enveloppes, urnes, isoloirs et listes d’émargements) dans des conditions permettant de garantir le secret du vote.

Zoom sur les collèges électoraux

Les membres du CSE sont en principe élus par deux collèges, le premier comprenant les ouvriers et employés et le second les ingénieux, chefs de service, techniciens, agents de maîtrise et assimilés. Si le nombre des ingénieux et cadres est au moins égal à 25, un troisième collège doit être constitué.

5* : Fin du premier tour, dépouillement et résultats

Le bureau de vote proclame la clôture du scrutin et procède immédiatement au dépouillement des votes. Après le dépouillement, les membres du bureau doivent dresser immédiatement le procès-verbal des élections. Les résultats font ensuite en principe l’objet d’un affichage immédiat.

6 : Début de l’éventuel second tour

En cas d’absence totale ou partielle de candidatures, d’absence de quorum ou en cas de vacance partielle des sièges, l’employeur doit organiser un second tour. L’employeur en informe les salariés qui peuvent se porter candidat librement sans être, à la différence du premier tour, nécessairement présentés par un syndicat.

6* : Fin du second tour, dépouillement et résultats

7 : Information CTEP et des organisations syndicales

Un exemplaire du procès-verbal est transmis par l’employeur au centre de traitement des élections professionnelles (CTEP) dans les quinze jours suivant la tenue des élections.

Après la proclamation des résultats, l’employeur transmet, dans les meilleurs délais, par tout moyen, une copie des procès-verbaux aux organisations syndicales de salariés qui ont présenté des listes de candidats aux scrutins concernés, ainsi qu’à celles ayant participé à la négociation du protocole d’accord préélectoral.

Attention, lorsqu’un collège électoral a cessé d’être représenté ou lorsque le nombre des membres titulaires est au moins réduit de moitié, l’employeur doit organiser des élections partielles. En fonction de la date prévue pour le renouvellement du CSE, l’employeur peut être dispensé d’organiser ces élections.

Les élections du CSE sont souvent la source de contentieux, faites vous aider dans sa mise en place !

Partagez cet article

par Adèle Marty

Juriste en droit du travail

(©) Crédit photo : The Coach Space

Ces articles peuvent aussi vous intéresser !

Notre valeur commune, apporter la satisfaction à nos clients

Simplicité

Nous apportons notre expertise pour faciliter la gestion quotidienne de vos RH. Nous sommes sérieux, sans se prendre au sérieux !

Confiance

L’humain est au cœur de notre quotidien, c’est pour cela qu’il est essentiel pour nous de créer une atmosphère de confiance entre nos clients et nous, mais également au sein de SHakeR.

Pertinence

Notre réflexion chez SHakeR est différente pour chacun de nos clients. Car vos besoins et attentes sont uniques, nous vous proposons des services adaptés à votre ADN d’entreprise.

Le pouvoir de la VR en formation

Participer à nos ateliers découverte.
Contactez-nous pour connaître les prochaines dates.

Shaker 48, rue Ferdinand Buisson 33130 Bègles
Tél.: 05.56.48.27.39
Site : monshaker.app

4,8
4.8/5

Nous dynamisons votre écosystème RH grâce à un large champ de compétences : Marketing RH, social & paie, formations, coaching, communication RH et recrutement

2022 © Tous Droits Réservés - monshaker.app